FEED de Mira Grant

FEEDJen vient marcher sur la Lune pour nous parler de Feed, le roman zombies 2.0 que vous allez dévorer !

Auteur : Mira Grant
Date de parution française :  26 octobre 2012
Genre : Horreur, Science-Fiction
Format : Broché
Nombre de pages : 456
Éditeur : Bragelonne
Collection : Fantasy
Nombre de volumes : C’est une trilogie. Le deuxième, Deadline, est paru en France le  22  février 2013. La parution française du 3e, Blackout, n’a pas encore eu lieu.

4ème de couverture

2034. Il y a vingt ans, l’humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir. Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphère, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière : la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

Un mot sur l’auteur

Mira GrantMira Grant, le pseudonyme que Seanan McGuire a choisi pour écrire la série New Flesh dont fait partie Feed, est née et a grandi en Californie. Elle est l’auteure de plusieurs séries de livres : Octoberday, InCryptid, Velveteen. Elle a reçu le prix  John W.Campbell en 2010 dans la catégorie meilleur nouvel auteur et le prix Hugo qui est un prix littéraire décerné chaque année aux meilleurs récits de science-fiction ou de fantasy de langue anglaise en 2012 dans la catégorie podcast amateur.
Depuis toujours, Mira Grant se passionne pour les films d’horreur, les virus les plus terribles et l’inévitable menace que constituent les morts-vivants. Quand elle n’écrit pas, elle partage son temps entre les voyages, les cours de virologie et les films d’horreur – elle en regarde probablement beaucoup trop pour sa santé. Mira dort avec une machette sous son lit et vous suggère fortement d’en faire autant.

Avis sur Feed

L’histoire développée par Mira Grant prend place en 2034 aux États-Unis. Vingt ans plus tôt, été 2014, les morts se relevaient après une épidémie du virus Kellis-Amberlee. Le jour de cette catastrophe porte désormais le nom de « Jour des morts ». Le monde, ou en tout cas ici l’Amérique, a réussi à s’en remettre tant bien que mal. Il a fallu pour cela instituer de multiples règles régissant tous les aspects de la vie quotidienne. Internet y a pris une place prépondérante et les bloggueurs sont les nouvelles stars de cette époque. Ceux-ci ayant été les premiers à parler de morts-vivants et à donner des conseils pour se défendre et ce au péril de leur vie. Différents types de bloggeurs ont émergé depuis : les bardes qui racontent des histoires, les rédacteurs, et les irwins qui à la manière des reporters de guerre, risquent leur vie sur le terrain. La population traumatisée et effrayée par les zombies ne sort plus de chez elle que pour travailler et vit par procuration à travers ce qui se dit sur ces blogs, dont celui de Shaun et Georgia Mason.

Le début du récit in medias res, met en scène Shaun et Georgia, les deux protagonistes principaux sur le terrain, face à des zombies. Cela accroche le lecteur et donne envie d’en savoir plus sur ces deux jeunes qui se baladent en territoire dangereux. L’auteur intègre dans un style fluide et très compréhensible des détails sur la technologie, la science, les armes à feu ou encore la politique. Écrit de manière hasardeuse, cela aurait pu être ennuyeux ; ici on redemande toujours plus de ces informations, tellement celles-ci sont bien écrites et intéressantes. Tout ce dont le lecteur a besoin pour comprendre ce nouveau monde est présent et s’insère parfaitement dans ce récit sans que le rythme n’en pâtisse.

Feed est un livre qui m’a beaucoup marqué. Dans sa manière de raconter cette histoire, l’auteur arrive à nous captiver, à nous entraîner dans ce monde marqué à jamais par « Le jour des morts », jusqu’à ce que nous ayons l’impression d’en faire totalement partie. C’est toute une évolution de notre société actuelle – si une telle situation venait à se produire – qui est dépeinte ici. Et brillamment.

C’est le genre de livres que l’on peut dévorer d’une traite sans voir le temps passer et que l’on regrette ensuite d’avoir fini. La fin m’a vraiment touchée, a réussi à me faire verser quelques larmes et m’a laissée un peu triste. Heureusement qu’il y a une suite : Deadline ! Celle-ci fera l’objet d’un prochain article.

Sources des images : http://www.miragrant.com/ et http://www.bragelonne.fr/

Ce contenu a été publié dans ROMANS, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *